Pour tous ceux qui dans le cœur sont pieds nus

Je relis quelques passages de ce très beau livre intitulé « Le poète Jan Skácel » écrit par Reiner Kunze, traduit de l’allemand et du tchèque par Gwenn Darras et Alena Meas, et édité par les éditions Calligrammes.

livre le poète Jan Skacel

Reiner Kunze relate la vie de ce poète tchèque dont les publications furent interdites durant de longues années. Je relis et l’envie me prend de partager deux citations du poète, extraites de ce livre, car elles me semblent convenir parfaitement pour débuter mon blog que j’ai choisi d’appeler « Cat’s walk in the city ». En effet la poésie se rencontre autant qu’elle se lit … elle est dans le mouvement et l’inattendu … dans ces personnes croisées au hasard des chemins, dans cet instant de vie où l’indicible nous parle soudain … où la beauté nous frappe provoquant une émotion sur le fil tout en retenue … presque inexplicable … c’est l’âme qui est secrètement touchée sans doute tout en douceur et en pudeur …

Voici donc deux très beaux paragraphes où Jan Skacel exprime cela avec son écriture magnifique qui me touche particulièrement … c’est un de ces poètes qui me bouleverse.

« Ma poésie n’est pas écrite entre quatre murs, c’est toujours un mouvement, c’est toujours la ville, c’est souvent quand je me promène, quand je me pose, que je suis dans la nature, soit au bord du canal soit au bord de la Seine mais toujours le paysage urbain s’ouvre au ciel. »

Jan Skácel

Dans ce premier extrait, j’aime particulièrement la fin … lorsqu’il dit « mais toujours le paysage s’ouvre au ciel » … c’est cela la poésie de Skacel, c’est le ciel qu’il rencontre au travers des petites choses.

« Je n’ai jamais écrit de vers dans mon appartement, j’ai besoin de marcher, de la pluie … , la poussière des routes en terre, le balancement des feuilles dans les arbres, j’en ai besoin, ainsi que de rencontrer des gens inconnus pour les évaluer et de passer parmi eux, d’entendre quelques mots, d’autres mots à dire à haute voix, se débarrasser de la sagesse et de la perception rationnelle pendant un certain temps, me trouver seul au milieu de la foule. »

Jan Skácel

Dans ce deuxième extrait, ce que je trouve bouleversant est sa plongée silencieuse dans la foule, lui, l’homme banni … il se fond dans ce flot humain dont il est exclu en quelque sorte, il écoute, il évalue mais en se débarrassant de sa sagesse, de sa perception rationnelle, en accueillant ce qui est là dans son âme dépouillée d’homme interdit. C’est une grande détresse qu’il exprime ainsi peut-être … « seul au milieu de la foule » mais empli d’une douceur et d’une compréhension profonde de la vie.

Jan Skacel

Notes sur Jan Skácel : né le 7 février 1922 et décédé le 7 novembre 1989, Jan Skacel était un poète tchèque de Moravie Il subit l’occupation nazie puis fait des études de philosophie. Il fut journaliste au quotidien Rovnost, puis licencié de ce journal. Il devient directeur de la revue Host do Domu qui est censurée en 1969. Il fut interdit de publications jusque dans les années 80. Il reçut ensuite des prix littéraires mais la pauvreté et les années difficiles l’avaient affaibli physiquement et moralement.

Yvan Guillemot, écrit un très bel hommage au poète dans la préface du livre : «Par dessus tout, ce qui peut rendre ses poèmes inestimables pour un lecteur du XXI° siècle, c’est leur inattaquable intégrité, comme si la grande Histoire avait atteint les couches intermédiaires mais non les couches profondes, là où le poète rencontre les absents et le monde au delà des apparences. »

Ce qu’il dit est très beau et me parle. Ainsi, selon moi, dans la vie de ce poète, il y a cette lutte, ce combat pour la liberté et cette persécution continuelle … mais au-delà du combat il y a cette sensibilité qui nous fait toucher la vie dans sa profondeur et peut-être dans une dimension supérieure, spirituelle et c’est ce qui est bouleversant.

NB : L’image d’entête est issue de pixabay, libre de droits. Le titre de cet article est un titre de Jan Skacel.

NB2 : ce ne sont que des interprétations personnelles … je n’ai pas la prétention de tenir un blog littéraire … je tiens un blog personnel par envie et passion.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :