La statue de la Liberté

Un documentaire récent sur la statue de la Liberté « La statue de la Liberté : un géant à la française. »

Je suis attachée à la Statue de la Liberté car elle a été érigée aux Etats-Unis sur une initiative d’Edouard Lefebvre de Laboulaye, juriste et homme politique français, qui était mon arrière arrière grand-oncle. Son frère Charles Lefebvre de Laboulaye, mon arrière arrière grand-père, scientifique, a écrit le Dictionnaire des Arts et Manufactures.

Ce reportage est très intéressant. Edouard Laboulaye aimait les Etats-Unis car ce pays représentait pour lui une sorte de démocratie exemplaire et c’est pourquoi il voulait ériger cette statue là-bas. C’est Auguste Bartholdi, sculpteur, qui a réalisé cette statue en représentant la liberté par une femme.

Que signifie cette liberté représentée par la statue ? Ce n’est pas la liberté de faire n’importe quoi en se moquant des lois. C’est tout le contraire. C’est une liberté éclairée par la connaissance et encadrée par le droit et la loi.

Ainsi il y a ce rappel à la civilisation romaine avec la stola dont est drapée la statue, nous remémorant l’apport des romains dans la mise en place de lois pour pallier la barbarie. Sa couronne symbolise les sept continents ou les sept océans et donc une diversité de valeurs et de cultures à respecter. La tablette qu’elle porte évoque la loi ou le droit qui sont essentiels à la démocratie. La torche symbolise la lumière de la connaissance. Au pied de la structure, se trouvent des chaînes brisées, symbolisant la lutte contre l’oppression et l’esclavagisme.

La statue est tournée vers l’Europe car elle était aussi un symbole de l’amitié entre la France et les Etats-Unis. A l’origine, Edouard Laboulaye souhaitait que la démocratie américaine puisse éclairer l’Europe. Cette amitié perdure depuis longtemps et il faut se souvenir des jeunes américains qui ont donné leur vie pour que nous puissions être libérés du fachisme.

Le modèle libertaire américain montre parfois des limites cependant et il faut alors se demander si la liberté est toujours utilisée à bon escient. On peut également se poser cette question en Europe … Ne gâchons pas notre liberté et défendons nos démocraties pour de belles causes et pas pour nos intérêts personnels.

Edouard Laboulaye a écrit de nombreux ouvrages. Bien que catholique, il était très ouvert aux différentes religions et il a écrit le livre « La liberté religieuse » en 1858. Il était intéressé par toutes les religions et il avait lu le Coran dans le cadre de l’écriture de son livre « Abdallah et le trèfle à quatre feuilles, conte arabe (1854) ».

C’était quelqu’un de très novateur pour son époque et sensible à la condition féminine. Il a écrit « Recherches sur la condition civile et politique des femmes depuis les Humains jusqu’à nos jours » en 1843.

Il aimait également la culture allemande et a étudié en profondeur l’histoire de l’Allemagne.

Il adorait les enfants et il a écrit « Les contes bleus » qui sont de très beaux contes pour enfants.

L’image d’entête est une image de pixabay, libre de droits.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :